Info des soins

 

Pour les boîtiers de serrures fabriqués selon la norme DIN 18251, voir la photo 6 de la norme 18251 qui montre
une mortaise correcte pour serrure à mortaiser. Une mortaise à ces dimensions procurera un bon fonctionnement
du boîtier de la serrure correspondant.
Assurez-vous, que les boîtiers des serrures qui ne sont pas conformes à la norme DIN 18251 sont montés sans forcer.
Après montage, vérifiez le bon fonctionnement des pênes dans la gâche ainsi que par exemple celui du cylindre.
La distance entre la têtière et la gâche doit être dès 2 à 5 mm.

Les serrures doivent être graissées une fois par année – ou plus souvent en cas de fortes sollicitations – sans ouvrir le boîtier, avec un produit de graissage approprié. Après quoi, il y a lieu de contrôler et de s’assurer du bon fonctionnement p. ex. de la serrure, des ferrements et de la gâche.

 

Ne jamais percer le vantail de la porte dans la zone où se trouve montée la serrure.

 

Ne jamais introduire de force la tige carrée dans le fouillot de la serrure.

 

Ne jamais porter le vantail de la porte par les poignées.

 

La poignée ne doit être chargée que dans la direction normale de mouvement. La force maximale admissible à appliquer à la poignée dans la direction d’actionnement est de 150 N.

La serrure doit être fermée que par sa propre clé (et non par d’autres objets).

 

L’actionnement de la poignée de panique est restreint au cas d’urgence (et non pas pour fonctionnement continu).

 

Ne jamais laisser la clé introduite dans une serrure anti-panique.

 

Il ne faut pas ouvrir des portes à deux vantaux en utilisant de la force sur le vantail fixe.

 

Ne pas passer de couche de peinture sur le pêne dormant et le bec-de-cane.

 

Le pêne dormant ne doit pas être sorti de la serrure lorsque la porte est ouverte.

 

Ne jamais actionner poignée et clé en même temps.